Collection des bulletins
Bulletin de psychologie
Six numéros annuels constituent, depuis plus de 50 ans,
une documentation irremplaçable, avec des recensions
d’ouvrages et d’articles de revues.
PANIER
Votre panier est vide.
Numéro 469, tome 57 (fasc. 1), année 2004 - Développement, fonctionnement : perspective historico-culturelle
Référence : 469

Prix : sur devis

Ajouter au caddie
Envoyer cet article Ă  un ami

Ce numéro est épuisé

Clot (Yves), Santiago-Delefosse (Marie).— La perspective historico-culturelle en psychologie. Présentation, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 3-4.

Clot (Yves).— Le travail entre fonctionnement et développement, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 5-12.
L’article porte sur les rapports entre fonctionnement et développement de l’activité psychologique dans l’analyse du travail. Il propose une situation de travail – celle de facteurs de la Poste – comme instrument de compréhension de ce problème. On montre d’abord comment Vygotski approchait ces questions en utilisant, ici, comme objet de réflexion, une expérimentation avec des enfants, mise au point par lui. On termine par l’énoncé, en conclusion, des quelques enseignements généraux qu’on peut tirer de ces analyses.

Deleau (Michel).— Le développement psychologique d'un point de vue historico-culturel : enjeux et perspectives, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 13-20.
On présente un premier bilan relatif à la prise en compte, dans le contexte scientifique français, de la dimension historico-culturelle dans l’analyse du développement humain. On montre d’abord qu’après avoir été un lieu d’échanges particulièrement fécond entre la psychologie et les sciences de l’homme et de la société (SHS), le milieu scientifique français a largement fait l’impasse sur ceux-ci durant les quarante dernières années et qu’il présente actuellement un niveau d’activité sous-critique dans le domaine. En contraste avec cette situation on examine ensuite trois courants majeurs au plan international : la psychologie interculturelle, la psychologie culturelle et l’interactionnisme socio-discursif. Enfin on avance plusieurs propositions tendant à renforcer la prise en compte de la perspective historico-culturelle par une structuration plus forte des échanges entre la psychologie et les SHS.

Lautrey (Jacques), Caroff (Xavier).— Fonctionnements et développements cognitifs : une approche pluraliste de la question, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 21-28.
Les relations entre fonctionnement et développement cognitifs sont discutées à propos de la notion de conservation. Deux processus sont supposés être activés simultanément dans la situation de conservation : 1° la centration sur une des dimensions de la transformation et 2° l’inférence fondée sur l’identité de l’objet. L’hypothèse selon laquelle l’interaction de ces deux processus est une des sources du développement de la notion de conservation est testée par une expérience d’apprentissage conduite avec 116 enfants non conservants (âge moyen 5;6). Le plan d’expérience croise les deux processus (celui utilisé préférentiellement par l’enfant avec celui entraîné par la situation d’apprentissage). Les résultats sont compatibles avec l’hypothèse selon laquelle le processus d’inférence fondé sur l’identité joue un rôle de guidage dans le développement du processus de traitement des dimensions de la transformation.

Santiago-Delefosse (Marie).— Activité et émotions : une perspective développementale des émotions comme instruments psychologiques, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 29-36.
L’auteur propose une analyse des travaux de Wallon sur la fonction première des émotions et de ceux de Vygotski sur les instruments psychologiques pour montrer que les émotions peuvent être considérées comme instruments psychologiques. Celles-ci, en cours de développement s’intègrent aux autres fonctions et deviennent ainsi un système expressif, corporel, culturellement marqué, qui accompagne toutes les formes de communication. Ce système expressif constitue une forme d’intelligence spatiale et des situations. Intelligence dont l’expression peut être entravée par différents mécanismes, internes ou externes au sujet. L’exemple des effets des différentes formes d’organisation de travail est ainsi discuté.

Jeannin (Philippe).— Premiers jalons d’une « revuemétrie » de la recherche en psychologie, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 37-39.
L’auteur présente une méthodologie susceptible d’assurer de solides fondements à une évaluation de la recherche française en psychologie publiée dans des revues scientifiques. Une méthode fiable consiste à croiser les bases qui font autorité (ISI, Institute for Scientific Information, ou non-ISI), lister les titres de revues qu’elles contiennent, et à demander son avis à chaque communauté. La scientificité de la revue est ainsi définie : est scientifique la revue qui est jugée telle par la communauté. Avantages et inconvénients de cette méthode sont étudiés. Des résultats ont déjà été obtenus en droit, science politique, ethnologie-anthropologie, sciences de l’éducation, sciences de l’information et de la communication, sociologie.

Amigues (René), Faïta (Daniel), Saujat (Frédéric).— L’autoconfrontation croisée » : une méthode pour analyser l’activité enseignante et susciter le développement de l’expérience professionnelle, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 41-44.
Cet article s’attache à montrer comment une « méthode indirecte », l’autoconfrontation croisée, pour saisir le fonctionnement professionnel, est susceptible d’engendrer son développement. Nous soulignons, tout particulièrement, le rôle moteur que joue le dialogue dans la reconstruction et l’appropriation, par les acteurs, d’« événements » discursifs. Nous montrons, à partir d’extraits de dialogues entre des professeurs, comment les professionnels, pris dans une « co-analyse » de leur activité, reconstruisent leur expérience individuelle et l’ouvrent sur des possibilités d’action nouvelles. La discussion porte sur les conditions du développement de cette expérience professionnelle dans ses rapports aux milieux et aux collectifs de travail et, en particulier, comment la compréhension du fonctionnement du professeur se conjugue avec la transformation des situations dans lesquelles se rejoue l’expérience.

Béguin (Pascal).— Mondes, monde commun et versions des mondes, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 45-48.
Dans l’adaptation du travail à l’Homme, une approche développementale conduit à concevoir la transformation des situations comme un développement conjoint des milieux et des sujets plutôt que comme un changement d’état, d’une part, et comme un processus distribué, où travailleurs et concepteurs participent à la conception sur la base de leurs diversités, d’autre part. Simultanément, cette position ouvre un chantier : sur quelle base articuler conception dans le travail et travail de conception ? Dans cette courte note, on argumente de l’intérêt des concepts de « monde » et de « monde commun » en s’appuyant sur l’œuvre de Cassirer.

Caroly (Sandrine), Weill-Fassina (Annie).— Développement des compétences professionnelles et collectif de travail aux guichets de la Poste, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 49-53.
Dans les bureaux de poste, les guichetiers doivent faire face à des aspects commerciaux, contractuels et relationnels des activités de service. Ces aspects sont souvent à l’origine de conflits de buts que les guichetiers doivent résoudre. Une analyse ergonomique a montré différents changements dans leurs modes opératoires et leurs stratégies en liaison avec leur âge et leur expérience professionnelle. Ces changements sont interprétés comme caractéristiques du développement des compétences tout au long de leur vie professionnelle. Il est aussi suggéré que ce développement est intriqué dans la dynamique d’un travail collectif dont les marges de manœuvre différent d’un bureau à l’autre.

Fernandez (Gabriel ).— Histoire et développement d’un geste technique, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 55-59.
Nous analysons la réalisation d’un geste de freinage d’un conducteur de train dans cinq contextes différents. Nous nous intéressons au développement possible de ce geste. Nous avons utilisé une méthode en autoconfrontation croisée pour mener à bien cette analyse. Après avoir observé ce geste dans son contexte ordinaire, nous l’avons fait dans quatre autres contextes. Il trouve, dans chaque contexte, des destinataires différents permettant un développement gouverné par le sens des actions dans lesquelles il s’inscrit. Cela nous conduit à postuler l’existence de deux voies possibles au développement d’un geste : l’une gouverné par le sens, le développement du geste mène au mouvement ; l’autre gouverné par l’efficience, ce développement mène aux conduites automatisées.

Filliettaz (Laurent ).— Interaction, cognition et identités situées : une analyse discursive des transactions de service, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 61-64.
Cet article se propose de préciser ce qu’une analyse instrumentée des processus discursifs peut apporter à l’étude des interactions de service. À partir d’un extrait de transaction commerciale, recueillie dans un centre commercial de Genève au printemps 2001, l’analyse tente d’établir les liens étroits qui se tissent, dans ce contexte, entre la maîtrise des contenus thématiques, la négociation des identités situées et le fonctionnement des processus communicationnels. Une attention particulière est accordée à la manière dont le client et le conseiller-vendeur co-construisent un épisode de requête, et aux effets de cette construction sur la définition de la situation d’action.

Goigoux (Roland), Margolinas (Claire), Thomazet (Serge).— Controverses et malentendus entre enseignants expérimentés confrontés à l’image de leur activité professionnelle, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 65-69.
Prenant appui sur un exemple de controverse professionnelle, entre deux institutrices, qui tourne au malentendu, nous proposons un cadre d’analyse de l’activité enseignante permettant de distinguer quelques unes des principales sources de détermination de cette activité : projet pédagogique, projet didactique, ajustement à l’activité des élèves. Nous mettons en évidence que si les buts qui orientent l’action des enseignants sont identifiables, grâce au dispositif de recherche, ils ne sont pas, pour autant, aisément explicitables dans une situation de dialogue entre enseignants.

Guihou (Audrey ).— Capacités d’appariement entre modalités sensorielles : une proposition de taxonomie des tâches chez le bébé, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 71-74.
Les recherches sur les capacités de traitement des informations entre modalités sensorielles du bébé se sont considérablement développées ces trente dernières années. Face à la diversité des tâches proposées et des termes employés pour les décrire, il apparaît nécessaire de regrouper ces tâches en fonction du type de processus qu’elles impliquent. Nous proposons donc une taxonomie de ces tâches fondée sur deux critères : 1° le type d’information (amodal ou arbitraire) sur lequel repose l’appariement, 2° le mode de présentation des stimulus (simultané ou différé). Ces distinctions permettent de mieux comprendre le développement des capacités d’appariement de l’enfant.

Jouanneaux (Michel).— Pour un pilote de ligne, l'acte est le moteur du fonctionnement et le révélateur du développement, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 75-79.
Dans cet article, l’auteur cherche à théoriser son propre cycle comprendre/réussir tel qu’il l’a pratiqué tout au long de sa carrière de pilote de ligne. La démarche consiste à centrer l’analyse sur l’acte singulier, vu comme l’unité de base de l’activité. L’enchaînement de l’interprétation du discours préalable convergeant vers l’acte, et de la formalisation consécutive à sa réalisation, dessine la circularité élémentaire du fonctionnement et du développement. La mise en évidence de la répétition des cycles dessine un axe de développement expérientiel, dans une autre dimension que l’axe de développement conceptuel, habituellement mis en valeur.

Kostulski (Katia).— Co-analyse en autoconfrontations croisées et développement : une séquence sur la sécurité dans la formation à la conduite de trains, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 81-85.
À partir d’une étude sur le statut de la réglementation sécurité dans la conduite de train, étude réalisée dans un cadre atypique en clinique de l’activité, nous réfléchissons à la place de l’interaction verbale dans le développement, dans une situation interactive d’analyse réalisée avec la méthode des autoconfrontations croisées. Après une description de l’atypicité de la situation, nous montrons comment une autoconfrontation simple et croisée, même atypique, peut constituer une interaction qui ouvre une zone potentielle de développement pour l’un des sujets

Mellier (Denis).— Émotion, développement et psychanalyse. Quelques remarques à partir d’une clinique intersubjective de la séparation du nourrisson, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 87-93.
L’auteur interroge la place de l’émotion en psychanalyse pour arriver à l’inscrire comme processus de subjectivation, dans une conception plus intersubjective de la psychanalyse (avec Bion). La place des émotions de base est reconnue dans la théorie par le courant développementale (Bowlby et Emde). Cette place n’est pas reconnue par un courant plus structurale (Lacan) qui critique la conception linéaire du temps de l’approche génétique. La comparaison d’une situation de séparation de bébés à la crèche à 9 mois et à 3 mois montre l’intérêt d’associer ces deux points de vue, développemental et structural.

Rouyer (Véronique).— Construction de l’identité sexuée de l’enfant au sein de la triade père-mère-enfant, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 95-97.
L’objectif de notre recherche est d’analyser comment le jeune enfant, considéré comme acteur, se construit en tant qu’individu sexué par et dans les relations avec le couple parental. Deux dimensions du couple parental, la différenciation parentale et la concordance éducative, sont évaluées à l’aide d’un questionnaire d’enquête. Le processus de sexuation de l’enfant est étudié par l’intermédiaire de 4 indicateurs : l’identification, la représentation de soi en tant qu’individu sexué, les préférences de jouets et la connaissance de la dichotomie du masculin-féminin. Les principaux résultats indiquent que la concordance éducative a des effets sur le processus de sexuation des enfants des deux sexes (avec des effets variables sur les indicateurs), et que la différenciation parentale intervient seulement sur le processus de sexuation des garçons.

Scheller (Livia).— Clinique de l’activité et conflits dans le travail, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 99-103.
Cet article rend compte d’une façon dénouer une situation de travail conflictuelle en utilisant une méthode de co-analyse de l’activité, et apporte des éléments théoriques justifiant la méthode utilisée. La technique d’auto-confrontation, telle qu’elle est conçue dans la clinique de l’activité – descriptions langagières de l’activité subjective, par les protagonistes de la situation – est mise en œuvre pour le dénouement des conflits en acte. Des considérations théoriques sur les processus de liaison entre les mots utilisés pour la description de l’activité et les schèmes émotionnels à la base des conflits permettent de comprendre l’efficience de la méthode utilisée.

Scheuner (Nelly), Bonthoux (Françoise).— La construction des catégories surordonnées chez l’enfant : utilisation différentielle des indices perceptifs et contextuels selon le domaine, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 105-109.
Cette expérience tente de différencier deux voies de construction des catégories taxonomiques surordonnées selon les domaine (objets naturels vs. fabriqués). La voie perceptive (Quinn, Eimas, 1997) serait privilégiée pour certains objets naturels du fait d’un apprentissage visuel et la voie contextuelle (Nelson, 1982) pour certains objets artificiels, du fait de l’interaction directe avec ces objets. Une étude longitudinale utilisant une épreuve de tri est proposée à des enfants de 3 ans (3 sessions tous les 6 mois). Les enfants peuvent produire des tris soit thématiques, soit taxonomiques. Les associés taxonomiques peuvent être regroupés sur la base 1° d’un contexte commun ou non et 2° de leur ressemblance ou non. Quatre catégories sont étudiées : animaux, aliments, véhicules, jouets. Les indices perceptifs et contextuels semblent utilisés différentiellement selon les domaines entre 3 et 5 ans. La prise en compte de l’information contextuelle diminue pour les objets naturels à 4 ans et demi alors que l’information perceptive augmente. En revanche, les deux sortes d’indices perdurent pour les objets artificiels. Ainsi plusieurs critères de catégorisation coexistent chez le jeune enfant, pondérés différemment selon les individus et les domaines.

Tartas (Valérie), Perret-Clermont (Anne-Nelly), Pascale (Marro), Grossen (Michèle).— Interactions sociales et appropriation de stratégies par l’enfant pour résoudre un problème : quelles méthodes ?, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 111-115.
Cette recherche s’inscrit dans une série de travaux recourant à une méthodologie alliant l’approche clinique piagétienne, expérimentale dans des situations différentes, et vygotskienne, afin de mettre en évidence les processus par lesquels l’appropriation de stratégies par l’enfant sera possible par l’observation attentive de son histoire d’apprentissage et afin de comprendre un peu mieux les conditions de la mobilisation ultérieure de ces apprentissages. La méthode utilisée consiste à placer les enfants dans trois ou quatre contextes différents, à observer leurs interactions et leurs conduites cognitives, notamment en fonction de leur niveau d’expertise initial par rapport à une tâche donnée : une phase I de prétest permettant d’apprécier le niveau initial de chaque enfant en interaction avec un adulte testeur, les enfants sont alors classés en « novices », « experts spontanés », une phase II de formation (selon des modalités qui varient) avec un adulte pour une partie des enfants novices qui deviendront ainsi des « experts formés », puis une phase III d’interaction entre « novice » et « expert » (soit spontané soit formé) et enfin une dernière phase IV « post-test », identique au pré-test.

Zaouche-Gaudron (Chantal), Ricaud-Droisy (Hélène), Malrieu (Philippe).— Rapports aux autrui multiples et différenciateurs dans le processus de socialisation, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 117-121.
Le cadre et les concepts clé d’affiliation et de différenciation nous sont fournis par Wallon (1956). Ce modèle théorique admet que l’enfant structure ses conduites sociales et sexuées, à partir des expériences vécues dans différents milieux de vie et initiées par eux. Cette perspective s’appuie sur une conception du sujet acteur de son développement. Nous montrons en quoi et pourquoi nous restons fidèles à une psychologie wallonienne, tout en gardant une singularité dans nos orientations de recherche. Nous examinons, dans un second temps, les rapports des processus que nous étudions au regard de cette filiation sur les versants de la personnalisation et de l’acculturation.

• actualité de la psychologie


Raoult (Patrik Ange).— Psychologie clinique : quelles perspectives ? Colloque de Chambéry, Bulletin de psychologie, Tome 57 (1), N°469, 2004, p. 123-126.

• à travers les livres • à travers les revues • résumés des articles • table des matières du tome 56 (2003)

Bulletin de psychologie — 17 rue de la Sorbonne - 75230 Paris cedex 05 - France — ISSN : 0007-4403 — bulletin@bulletindepsychologie.net — Conception du site : Tous-azimuts